[Voyage avec bébé] Nourrir et prendre soin de bébé dans différents pays

Vous le savez peut-être, mais Papa débutant, Choupi et moi-même parcourons l’Europe depuis le mois de mars. Cela fait donc 4 mois que nous avons quitté Paris et nous avons déjà vécu à Séville, Vienne et nous sommes désormais à Milan. Vous pensez que les bébés s’élèvent de la même façon partout? Que nenni les amis, vous allez voir!

Attention, il ne s’agit que de mon expérience et de mes observations de maman. Cela dit, si des mamans espagnoles, autrichiennes ou italiennes veulent venir compléter cet article, je vous donnerai volontiers la parole!

En Espagne:

A Séville, nous avons été surpris par l’accueil fait au Choupi. J’ai même lancé le « Guapometer », petit jeu entre le Papa et moi qui consiste à compter le nombre de fois où quelqu’un disait à Choupi qu’il était « guapo ». Et je peux vous dire que les Espagnols ne sont pas avares de compliments! Dans le bus, à la caisse, quelques fois même avant qu’on sorte de l’immeuble, il y avait toujours quelqu’un pour venir le saluer (en s’adressant directement au Choupi) et lui caresser les bras ou le visage.

Trouver des couches était relativement simple (mais il faut aller au magasin bio pour en trouver des bios), mais il était nettement moins facile de trouver du coton. D’après l’une de mes amies qui vit en Espagne, les Espagnols changent leurs bébés avec des lingettes pré-imprégnées, ce qui ne m’enchante guère (peu écologique, piètre qualité des produits qu’on applique sur la peau du bébé). Changer bébé dehors était galère, les restaurants ont très peu de tables à langer et nous avons dû très souvent nous rabattre sur les toilettes des grands magasins ou les bancs dans la rue.

Si l’accès au bio est relativement restreint, nous avons quand même pu nous procurer assez facilement des petits pots. Tous les magasins en proposent toujours quelques-uns, avec des saveurs assez typiques (hihi, les petits-pots au jamon!).

Ce qui m’a frappé à Séville, c’est le fait que les bébés sont souvent habillés comme des petits poupons et promenés dans de grands landeaux, c’est très mignon à voir. Je pense qu’avec les autres touristes, nous étions les seuls à porter Choupi en porte-bébé. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller à la ludothèque, c’est donc là tout ce que j’ai pu observer dans le pays.

En Autriche:

Ah, Vienne! Le royaume des bébés 🙂

La première surprise, c’est que les gens étaient plus distants avec le Choupi. On a eu quelques fois des petits sourires timides, un coucou de loin, mais rarement plus. Les seuls qui se sont approchés pour venir nous parler ou parler à Choupi, c’était les étrangers!

Cependant, pour tout ce qui touchait à la puériculture, Vienne était à la pointe. Dans toutes les chaînes de magasins, on trouve très facilement des petits pots presque toujours bio. Dans certaines boutiques plus spécialisées, le choix était très large (j’ai vu des petits pots de goulasch et de kaiserschmarrn) et les compositions très corrects (pas d’épaississants, des huiles de qualité, pas d’additifs). Le Choupi a découvert sa passion pour les galettes de riz à la pomme, bien pratique quand on ne peut pas manger des boudoirs (d’ailleurs, les boudoirs, c’est très français!).

Nous pouvions aussi très facilement nous procurer des couches bio, ce qui était très pratiques.

Sur le plan des activités, Vienne dispose d’un centre d’informations pour les enfants et pour les ados, avec une quantité d’activités en intérieur et en extérieur. Nous disposions même d’une brochure qui recensait les bars et restaurants où aller avec des tout-petits. Partout où nous avons bu ou mangé, il y avait toujours une table à langer (yeah!) et presque toujours des chaises hautes.

Pendant notre séjour, nous avons fréquenté assidûment un Spielgruppe (groupe de jeu pour bébé). Cela nous a permis de rencontrer d’autres bébés et leurs mamans. C’est là que j’ai pu constater que les tout-petits étaient habillés de manière plus mixte qu’en France, qu’ils mangeaient plus volontiers des morceaux (pommes, bananes, petits sandwichs mous) et portaient des chaussons souples ou des chaussures premiers pas. L’allaitement semble être la norme, même pour les bébés de plus d’un an. Les mamans surveillaient leurs enfants tout en leur laissant beaucoup de liberté, tout le monde avait l’air d’y trouver son compte!

Le portage est aussi fréquent que les poussettes, qui sont bien souvent énormes (mais elles peuvent l’être, vu la taille des rues). Bon nombre de parents (nous aussi) ont un porte-bébé sous la poussette, pour pouvoir porter Bébé quand il commence à en avoir assez de rouler. Globalement, j’ai eu excellente expérience à Vienne en tant que maman, ce qui n’est pas surprenant quand on sait que la ville truste la première place des classements en terme de qualité de vie.

En Italie:

Nous voilà maintenant à Milan depuis quelques jours. Nous n’avons pas encore pris le temps de visiter la ville, mais comme à chaque fois que nous arrivons quelque part, la question des couches et de la nourriture se pose.

S’il est plutôt simple de trouver des couches conventionnelles, l’accès au bio est nettement plus compliqué, et il va nous falloir trouver des boutiques spécialisées ou les commander sur Internet. Toujours les fameuses lingettes, mais là encore, pas de coton tout simple. C’est quelque chose qui me surprend beaucoup, car pour nous les lingettes servent uniquement à l’extérieur. A la maison, nous changeons le Choupi avec du coton imbibé d’eau, puis un peu de liniment.

La grande surprise se trouve au rayon petits-pots. Il faut savoir qu’à la maison, je cuisine pour le Choupi et j’ai toujours des portions de plats au congélateur pour lui. Quand nous sommes en promenade, en revanche, ou les jours où nous changeons de pays, je lui donne des petits-pots bio à la composition saine (en France, j’aimais beaucoup Good Goût et Babybio).

Ici, c’est très différent des autres pays que nous avons visités. Voilà ce qu’on trouve:

Ici, pas de petits plats classés par âge, mais seulement des ingrédients mixés et vendus séparement: agneau, boeuf, porc, jambon, lapin (oui, lapinou!), cheval (oui, oui!), truite, sole, saumon… légumes et fruits. Et une quantité infinie de pâtes!

Outre le fait que je ne me vois pas donner du cheval ou du lapin au Choupi (je n’en aurais pas mangé moi-même, de toute façon je suis végétarienne), je me demande bien ce qu’on doit faire de ces petites portions. Donner la viande seule? Avec un légume? Mélanger les petits pots dans une assiette? Eh bien cher lecteur, si tu vas en Italie, voilà ce qu’il faut faire:

  • prépare un bouillon pour le kid avec de la carotte, du céleri, et ce qui te plaît
  • fais cuire dedans des petites pâtes
  • ajoute ton petit pot de viande ou de légumes
  • régale ton enfant!

Je savais que les pâtes étaient importantes en Italie, mais de là à les donner aux bébés tous les jours, je suis perplexe, d’autant que le Choupi supporte encore mal le blé (un jour, je vous parlerai du RGO).

J’ai trouvé une ludothèque près de chez nous pour que le Choupi se fassent des amici 🙂 Bien sûr, je ne manquerai pas de mettre ce billet à jour pour compléter nos expériences et partager celles des nouveaux pays que nous visiterons!

Le « guapometer » est devenu « bellometer » et chaque jour compte ses compliments au bello ragazzo!

Et toi, quelles sont les découvertes que tu as fait en voyageant? Veux-tu compléter ce billet de ton expérience?

Si tu as aimé ce que tu as lu, like et partage-le!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sur Facebook

2 Comments

  • Emmanuelle

    Reply Reply 21 juillet 2016

    Bonjour,
    Nous partons début octobre pour quelques jours à Séville avec notre fille qui aura alors 11 mois. Nous serons sur un vol low cost, donc chaque kg compte ! Est-il possible de trouver facilement des petits pots et des couches sur place ?
    Merci 🙂

    • Celine

      Reply Reply 22 juillet 2016

      Bonjour Emmanuelle,

      En Espagne oui, c’est assez facile de trouver des petits pots (on trouve des marques classiques comme Blédina un peu partout), c’est un peu plus difficile pour du bio. Pareil pour les couches, les marques conventionnelles sont dans tous les magasins et en pharmacie, le bio en magasin bio. Il me semble que le rayon alimentaire du Corte Ingles a un choix intéressant d’aliments pour bébé, ça ne devrait pas trop poser de problème.

      Bon séjour à Séville, c’est une très belle ville!

Leave A Response

* Denotes Required Field