Voyager avec bébé – le logement

voyager

Cher parent débutant, après avoir lu ce billet, tu te demandes peut-être comment nous avons géré la question du logement pendant notre voyage. Eh bien, voici la réponse!

Pendant ces 6 derniers mois, nous avons habité à Séville, à Vienne, à Milan, à Nantes, puis à Angers. Comme je te le disais la dernière fois, le maître-mot de notre voyage est l’organisation: avant chaque déplacement, nous avons réservé (au moins un bon mois à l’avance) le logement de notre prochaine destination. Cela nous a permis d’avoir du choix et de pouvoir avoir des appartements bien placés et de bonne taille.

1 – Conserver de bonnes habitudes

Pour nous, il était essentiel que Choupi ait sa propre chambre en permanence. Hormis lors de séjour très courts à l’hôtel où il dormait avec nous, nous avons toujours loué des appartements d’au moins 3 pièces. Notre objectif était d’habituer Choupi à dormir dans sa propre chambre. A Séville, notre première étape, il a passé la première nuit avec nous, le temps de « digérer » tous les changements qui venaient de se produire (déménagement, vol, arrivée dans un nouveau pays).

Puis j’ai mis en place un rituel. A chaque fois que nous arrivons quelque part, nous faisons la visite de l’appartement: la pièce où nous allons manger, la pièces où l’on cuisine, l’endroit où l’on prend le bain, la pièce où Choupi dort et joue, la pièce où Papa et maman dorment.

Je lui ai aussi confectionné une guirlande en feutrine à son nom, en découpant des triangles sur lesquels j’ai collé les lettres de son prénom. Cette guirlande était placée au-dessus de son cododo à Paris, et je l’installe toujours en face de son lit pour qu’il puisse la voir facilement. Son lit est toujours le même et le fidèle Doudou toujours au rendez-vous!

2 – Explorer librement

Tu imagines bien qu’en se déplaçant avec 4 valises, nous ne pouvons pas trimballer avec nous un parc! Choupi a donc pratiqué la motricité libre par la force des choses (et parce que je ne suis pas fan des parcs). A Séville, il ne marchait pas encore à 4 pattes. Nous lui avions donc aménagé un coin de jeux sur des couvertures en veillant à sa sécurité. Dans les derniers jours de notre séjour, Choupi a commencé le 4 pattes, et a essayé de se mettre debout dans la foulée. A Vienne, il a donc fallu veiller à ce qu’il puisse crapahuter à sa guise sans se blesser. Nous cachions tout ce qui nous paraissait dangereux, quitte à fermer une pièce pour mettre certaines choses hors de sa portée. Sinon, rien de spécial: les meubles qui étaient là lui ont servi d’appui pour se lever, puis pour les longer. Avec une table et des chaises, il aime se faire un petit parcours d’obstacles en passant dessous et en contournant les pieds et les barreaux.

Pas de parc donc, mais pas non plus de porteur (et surtout pas de youpala) par manque de place, et parce que nous ne pouvions pas les transporter avec nous. Eh bien vous savez quoi? Cela n’a pas eu l’air d’émouvoir le Choupi! Les portes de placard, les meubles, les chaises: tout peut servir d’appui et de terrain de jeux à un petit bonhomme qui a très envie de marcher! C’est donc ce qu’il a fait, en s’entraînant beaucoup à se tenir debout sur tout ce qui était à sa portée, jusqu’à ce qu’il se sente assez confiant pour faire quelques pas en nous tenant la main.

Ensuite, à Milan, tout s’est enchaîné: Choupi était à l’aise avec la marche, mais toujours en tenant nos mains. Nous avons donc beaucoup marché avec lui dans l’appartement et dehors, jusqu’à ce qu’un jour il nous lâche la main pour marcher tout seul. Voilà pour l’exploration et la motricité libre!

Avec un enfant qui marche (et qui est très curieux), il nous a fallu redoubler de vigilance pour sécuriser chacun de nos logements. Désormais, nous stockons tout ce qui peut être dangereux dans une pièce que nous fermons, et réservons le reste à la libre exploration du Choupi. La cuisine et la salle de bain sont des pièces qu’il découvre avec nous, pendant la préparation du bain ou des repas.

3 – Pour le change et les soins de Bébé

Là encore, impossible de se déplacer avec une table à langer! De toute façon, avec un Choupi vif qui aime se retourner quand on le change, je n’étais plus très à l’aise sur la table 🙂

De notre départ, nous le changeons sur notre lit, sur une grande serviette. A côté, je garde toujours à portée de main des couches, du coton, du liniment et une petite bouteille d’eau fermée. C’est tout! Comme nous nous asseyons pour le changer, cela limite les maux de dos et Bébé peut se tourner sans risque.

4. Les repas

Pas de parc, pas de table à langer et bien sûr, pas de chaise haute non plus! Au tout début de la diversification, Choupi mangeait sur nos genoux. Quand il a eu besoin d’être plus à l’aise (et nous aussi), nous avons utilisé ce siège qui s’adapte à toutes les chaises. Super pratique, il nous a servi pendant de longs mois! Désormais posés pour un moment, nous avons opté pour une chaise haute IKEA à 15€ dans laquelle le Choupi peut vraiment manger seul comme il le souhaite!

Et voilà pour la maison! La prochaine fois, je te montrerai ce qu’il y a dans nos valises!

Sur Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field